RETOUR À INDEX GÉNÉRAL DU GUIDE DE GRAMMAIRE


GUIDE DE GRAMMAIRE FRANÇAISE: MORPHOLOGIE


Guilherme Ribeiro



MODES: INFINITIF, PARTICIPE (PRÉSENT - PASSÉ / GÉRONDIF), IMPÉRATIF et SUBJONCTIF // BIBLIOGRAPHIE


1. INFINITIF



        1.1. CARACTÉRISTIQUES:

        L' Infinitif Présente une forme simple, l' Infinitif Présent, terminée en -ER, -IR, -RE ou -OIR (ChantER, partIR, rendRE, savOIR), et une forme composé, l' Infinitif Passé (avoir parlé;).

        La valeur modale et la référence temporelle sont déterminées par le contexte.

        L' Infinitif a deux valeurs essentielles:

        1.2. VALEURS DE L' INFINITIF:

        1.2.1. VALEUR d' un NOM:

        L' Infinitif-nom peut avoir les fonctions suivantes:

        1.2.1.1. SUJET: "Étudier est toujours profitable."

        1.2.1.2. ATTRIBUT: "Souffler n' est pas jouer."

        1.2.1.3. OBJET DIRECT: "Il adore lire."

        1.2.1.4. OBJET INDIRECT: "On l' a obligé à travailler."

        1.2.1.5. COMPL. CIRCONSTANCIEL: "Il a reçu le choc sans trembler."

        1.2.1.6. COMPL. DE NOM: "Les enfants sont tous à la joie de partir."

        1.2.1.7. COMPL. D' ADJECTIF: "Elle est heureuse de donner."

        1.2.1.8. APPOSITION: "Il n' a qu' une idée, se tuer."

        1.2.2. VALEUR VERBALE:

        1.2.2.1.INFINITIF PRÉSENT:

        1) Il exprime l' idée temporelle de présent par rapport au verbe dont il dépend (simultanéité d' actions):

        __"Le bruit s' enfle maintenant... Quand le pilote le sent combler en lui quelque chose de jusqu' alors inassouvi, il pense «c' est bien»" [=> quand le pilote sent que le bruit comble]

        2) Il exprime l' idée temporelle de futur par rapport à l' action principale:

        __ "Il désirait partir pour les Indes et oublier la France."

        3) Il exprime l' idée temporelle de passé, quand le verbe de la principale est au passé simple ou à l' imparfait:

        __ "Sans même regarder l' heure, elle alla fumer sur son lit la première cigarette." [=> Elle ne regarda pas l' heure et...]

        __"J' ai vu, spectacle touchant, une de ces filles pleurer." [=> une de ces filles qui pleurait.]

        1.2.2.2. INFINITIF PASSÉ:

        1) Il exprime l' idée d' antériorité dans le futur:

        __ "Vous m' écrirez, après en avoir reçu l' ordre." [=> quand vous en aurez reçu l' ordre]

        2) Il peut aussi exprimer la postériorité dans le futur ou le passé, quand il est précédé de AVANT DE:

        __ "Ne vendez pas la peau de l' ours avant de l' avoir tué."

        __ "Il ne nous a pas quittés avant d' avoir lu son poème."

        1.2.2.3. D' AUTRES VALEURS:

        a) Exprimant l' ordre, défense, prescription:

        __ "Faire revenir à feu doux."

        __ "Agiter avant usage."

        __ "Ne pas pencher à l' extérieur."

        b) Exprimant un avertissement:

        __ "Écrire à Pierre."

        __ "Penser aux impôts."

        c) Exprimant un souhait:

        __ "Ah! Dormir seulement deux heures!"

        d) Exprimant l' indignation:

        __ "Lui, avoir fait ça!"

        e) Exprimant une délibération, une hésitation:

        __ "Que faire?"; "Je ne sais que faire, où aller."

        f) Exprimant une supposition ou une cause:

        __ "À vaincre sans péril, on triomphe sans gloire."

        g) Exprimant la destination, la conséquence:

        __"Je n' ai pas d' endroit où me retirer"; "Je cherche quelqu' un avec qui voyager."

        __ "C' est bête à pleurer."

        __ "J' ai à écrire un rapport."

        __ "Voilà un travail à recommencer."


2. PARTICIPE PRÉSENT



        2.1. PARTICULARITÉS:

        À la façon de l' adjectif, le Participe Présent qualifie le nom, soit comme attribut soit comme epithète, et s' accorde avec lui en genre et en nombre.:

        __ "Ses yeux brillants disent la convoitise."

        __ "Je l' ai trouvée toute tremblante."

        2.2. VALEURS TEMPORELLES:

        1) En construction indépendante, le participe peut marquer une situation temporelle différente de celle exprimée par le verbe principal. Il est habituel le Participe porter un sens de continuité par rapport à un événement accompli:

        __ "Et bientôt, Paris disparaissant, il poussa un gros soupire."

        2) En construction dépendante, s' il se rapporte à un nom ou à un pronom de la proposition principale, le Participe situe son action dans l' époque du verbe principal:

        -- Soit au PASSÉ: "Dans la rue de Bourgogne, il dépassa ses camarades regagnant leurs cantonnements."

        -- Soit au PRÉSENT: "Un bonheur coupant, tranchant, élaguant, façonnant, ficelant, vaut un danseur, un mime."


3. GÉRONDIF



        Le Gérondif est constitué à partir du Participe Présent précédé de la prépostion EN.

        Le Gérondif peut exprimer:

        1) La cause: "En voyant son embarras, l' agent se fit aimable."

        2) La condition, la Supposition: "Elle réussirait mieux, en s' y prenant autrement."

        3) La simultanéité: "Il lit en se promenenant."

        4) La manière, le moyen: "En forgeant on devient forgeron."; "Il dort en ronflant."; "Elle s' amuse en lisant."


3. IMPÉRATIF



        3.1. L' IMPÉRATIF PRÉSENT:

        L' Impératif peut exprimer:

        a) Un ordre: "Sors!"; "Taisez-vous!";

        b) Une dèfense: "Ne sortez pas!";

        c) Une invitation: "Asseyez-vous, s' il vous plaît!"

        d) Un conseil: "Refusez cette offre, croyez-moi."; "N' allez pas le contredire.";

        e) Une exhortation, un encouragement: "Travaillez, prenez de la peine!"; "Allons-y!"

        f) Un souhait: "Dormez bien!"

        3.2. IMPÉRATIF PASSÉ:

        Cette forme est peu utilisée. Elle indique l' antériorité d' une action par rapport à une autre ou par rapport à un moment fixé:

        __ "Soyez partis avant la nuit, sinon vous ne pourrez prendre la route."

        __ "Ayez rédigé votre rapport avant huit jours, et vous serez récompensé."


4.EMPLOI DU SUBJONCTIF



        LE SUBJONCTIF: C' est le mode d' expression de la VOLONTÉ du sujet (souhait, ordre, exhortation, indignation, etc.)


        4.1. PHRASE SIMPLE et PHRASE COMPLEXE


Le SUBJONCTIF peut s' employer après certains verbes exprimant:

4.1.1. PHRASE SIMPLE

a) Donner de l' ordre: "Qu' il parte!."
b) un souhait ou une volonté: "Pourvu qu' il fasse beau!"

Qu' il soit heureux!

Qu' il y aille!

Qu' elle vienne avec son amie!

Qu' on ne me parle plus de tout ça!

Qu' il prenne le train ce soir!
c) Une Supposition (Hypothèse): "Soit un ABC..."

4.1.2. PHRASE COMPLEXE

a) Volonté: "Je désire qu' il sorte"

J' ordonne que vous y alliez.

Il exigent que tes parents le sachent.

Je demande que tu partes.
b) Sentiment: "Je regrette qu' il vienne."

"Je crains qu' il vienne."

J' ai peur qu' il fasse du bruit.

Je suis heureux / désolé / surpris qu' il pleuve.
c) Doute: "Je crains qu' il ne vienne pas."

"Je doute qu' il vienne."

Je ne pense pas qu' il apprenne à nager.

Pense-t-il qu' il qu' elle vienne nous voir?

Croit-il qu' elle parte plus tôt?

4.2. VERBES QUI EXIGENT L' EMPLOI DU MODE SUBJONCTIF

4.2.1. PENSER: à la NÉGATIVE et à l' INTERROGATIVE, suivi d' une complétive: "__ Je ne pense pas qu' il vienne."

"__ Le spectateur ne pense pas qu' il se plaigne à tort."
4.2.2. CROIRE: à la NÉGATIVE et à l' INTERROGATIVE, suivi d' une complétive: "__ Je ne crois pas qu' il le fasse."

"__ Le capitain ne croit pas qu' on voie le phare.
"
4.2.3. CHERCHER: dans une proposition relative __ Je cerche un ami qui vienne jouer avec moi.
4.2.4. DEMANDER: dans une proposition relative __ Je demande à quelqu' un qui sache parler portugais.
4.2.5. ATTENDRE: si suivi de la complétive introduite par QUE __ Ils attendent que vous soyez en silence.
4.3. Après les verbes VOLITIFS [désirer, souhaiter, etc.] __ Je désire que vous soyez attentifs.
4.4. Après des verbes ou des expressions qui indiquent sentiments (doute, peur, joie, préférence, etc.) accompagnés d' une complétive (QUE) __ Je préfère que tu coure vite.

__ Je me rejouis qu' il rie souvent.

4.5. Après un adjectif au superlatif: __ Cet ami est le seul qui veuille m' accompagner.
4.6. Après PERSONNE et QUELQU' UN __ Je ne connais personne qui sache parler chinois.
4.7. Après:

FALLOIR QUE;

ÊTRE NÉCESSAIRE QUE;

ÊTRE INDISPENSABLE QUE;

ÊTRE FAUX QUE;

ÊTRE RARE QUE;

ÊTRE NORMAL QUE;

ÊTRE BON QUE:
Il faut qu' il parte ce soir.

Il est nécessaire queje revienne vite.

Il est indispensable que vous disiez la vérité.

Il est faux que nous connaissions cette endroit.

Il est rare qu' elles disent n' importe quoi.

Il est normal qu' on plaigne sa famille.

Il serait bon que nous travaillions plus.

4.8. Dans les PROPOSITIONS CIRCONSTANCIELLES:

EXEMPLES

4.8.1. De TEMPS 4.8.1.1. AVANT QUE: "Je veux le lui dire avant que tout le monde le sache."
4.8.1.2. JUSQU' À CE QUE: "Nous attendrons jusqu' à ce que la pluie cesse."

"Il fait des efforts jusqu' à ce qu' on lui dise que c' est bien."
4.8.2. De CAUSE: 4.8.2.1. CE N' EST PAS QUE "Ce n' est pas qu' il soit sportif, Pierre va nager."
4.8.2.2. NON PAS QUE: "Non pas que je soit avard, j' ai dépensé tout."
4.8.3. De CONSÉQUENCE: 8.3.1. DE FAÇON QUE: " Il travaille de façon qu' il puisse vivre."
4.8.3.2. DE MANIÈRE QUE: "Ils le garrotèrent de manière qu' il ne pût remuer."
4.8.3.3. SANS QUE: "Il est éliminé sans qu' on puisse le repêcher"
4.8.3.4. ASSEZ... POUR QUE "Pierre est assez préparé pour que cet examen ne lui fasse pas peur"
8.4. De BUT: 4.8.4.1. POUR QUE: "Il pleure pour que tu le consoles."
4.8.4.2. AFIN QUE: "Notre prof répète afin que nous comprenions mieux la leçon."
4.8.4.3. DE PEUR QUE: "Il baisse ses prix de peur que la clientèle se plaigne."
4.8.4.4. DE CRAINTE QUE: "Il ne fait cela de crainte que son père ne le punisse."
4.8.5. De CONDITION: 4.8.5.1. À CONDITION QUE: "J' irai avec vous, à condition que vous me fassiez confiance."
4.8.5.2. POURVU QUE: "Je permets à chacun de penser à sa manière, pourvu qu' on me laisse penser à la mienne."
4.8.5.3. À MOINS QUE: "Je ne te téléphonerai pas à moins quetu ne le veuilles."
4.8.6. de CONCESSION: 4.8.6.1. BIEN QUE: "Il se fait aider bien qu' il connaisse parfaitement le travail."
4.8.6.2. QUOIQUE: "J' apprends ce texte quoique je ne le croie pas intéressant."
4.8.6.3. SI... QUE: "Si bref que soit un écrivant, il en dit toujours trop."
4.8.6.4. QUELQUE... QUE: "Quelque puissant qu' il soit, il n' est rien devant Dieu."
4.8.6.5. POUR PEU QUE: "Pour peu que vous puissiez faire, faites-le."



BIBLIOGRAPHIE





RETOUR À INDEX GÉNÉRAL DU GUIDE DE GRAMMAIRE